Actualités

Quand le droit l’emporte sur la bêtise !

Projet ALBIOMA 2:

Le tribunal de Bordeaux vient de réhabiliter dans le droit le projet d’usine biomasse au Galion. 
Un projet dont on a bien compris qu’il est un alibi pour certains afin d’exister ou de s’attaquer à nos réussites !

Quoiqu’en disent les mystificateurs de la révolution énergétique, je rappelle:

1- le projet de centrale Albioma, résulte d’un appel à projet datant de 2001, car le Nord de la Martinique est mal desservi et cela entrave son développement.

2- le seul projet retenu à l’époque, ayant reçu toutes ses autorisations légales de production est un projet à 93 % au charbon, 7% bagasse locale

3- Ce projet au charbon a reçu le soutien de tous les élus du MIM qui siégeaient au conseil d’administration de la SEM du Galion (usine à sucre)!
Le seul élu siégeant au CA qui a refusé de voter pour, c’est Fred Lordinot. 
(Voir CA de Novembre 2007)

4- il n’existe aucune prise de position publique, aucune intervention à l’assemblée nationale, aucun extrait de journal indiquant une position défavorable des élus de la Région et/ ou du Conseil Général, dans lesquels siégeaient AMJ, DMS, Malsa, Nadeau ….

5 – En 2010, nous, prenons la décision de ne pas soutenir politiquement un projet au charbon, alors qu’il bénéficie de toutes les autorisations légales. 
(Courrier du Président de Région aux ministres, outremer et environnement).

6 – Sous notre pression politique, le porteur de projet décide de changer son fusil d’épaule, et transformer le projet au charbon en projet 100% biomasse.

7- afin de donner une dimension intégratrice à ce projet, il avait été décidé que les vapeurs produites par la centrale thermique seraient livrées à l’usine à sucre afin de se substituer à l’utilisation de sa chaudière à ciel ouvert, extrêmement polluante en particules fines et CO2.
Pour indication, les autorisations de rejet de particules fines de 100 micros grammes par mètre cubes sont plus souvent proches des 1500 ! 
Cela depuis des années …Un vrai scandale. Dans l’indifférence des manipulateurs qui prétendent défendre la santé des martiniquais !


8- l’usine à sucre produit 4 fois plus de particules fines sur l’année que le ferait l’usine thermique en projet du Galion. Ainsi la mise en service de la nouvelle usine thermique du Galion va améliorer une situation ancienne connue de tous sans que jamais une solution ait été proposée. 
Ce projet loin d’empoisonner les martiniquais va enfin améliorer objectivement la qualité de l’air.

9- surtout ce projet évite aux martiniquais une dépense de 20 millions d’euros pour l’achat d’une chaudière neuve ! 
Je dis « aux martiniquais  » car l’actionnaire majoritaire de l’usine à sucre c’est la CTM ! 
Donc ces tergiversations vont finir par coûter cher

10- Enfin pour terminer, ce projet est d’un montant de 170 millions exclusivement investis par un privé … Soit 200 emplois pendant la construction et une cinquantaine d’emplois directs et indirects! 
Comment imaginer demain que d’autres acteurs privés seront confiants afin d’investir en Martinique, quand des arguments aussi fallacieux fragilisent l’aboutissement d’un projet attendu depuis près de 10 ans ! 

 

A moins que l’agité de la CTM décide tout seul d’investir afin de construire les projets de production d’électricité, Environ 2 milliards afin de rendre la Martinique énergétiquement indépendante ! 

                                             Daniel CHOMET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre + quinze =

Copyright@2017 Konvèjans Pwogrésis Matinik . By PWC.